Avec l’aide de Proto Labs, IN3G facilite les déplacements des non-voyants


Société d’innovation française spécialisée en recherche et développement dans le domaine du handicap auditif et visuel, IN3G est un Bureau d’Etudes basé en région parisienne (Orsay 91). Cette entreprise de haute-technologie, composée de 3 personnes et dirigée par Christian Coudevylle, travaille en collaboration avec les universités et les organismes de recherche publics. Elle est sensibilisée, depuis sa création il y a deux ans, aux problèmes du handicap. De par les compétences de ses collaborateurs, IN3G a une expertise reconnue dans l’intégration des dispositifs mécaniques, électroniques et optiques.

IN3G a initialement participé à des travaux sur la surdité des personnes âgées et développé des solutions à bas coût pour les personnes qui n’ont pas les moyens de s’équiper en prothèses auditives classiques ou qui ont du mal à s’y adapter. C’est ainsi que le dispositif ‘AME II’, orthèse auditive, a vu le jour. Parallèlement, IN3G a été sollicitée pour participer à la conception des nouvelles générations de capteurs télémétriques pour les déficients visuels. Dans ce cadre a été développée la dernière génération de l’appareil ‘Télétact’, destiné à améliorer la fluidité de déambulation des non-voyants.
A ce jour, le nom commercial du projet ‘Télétact’ n’est pas encore arrêté.

‘Télétact’ est un système ingénieux que l’on fixe tout simplement sur la canne blanche. Le boitier contient un dispositif de détection infra-rouge, avec retour de vibrations afin d’indiquer les obstacles et de faciliter les déplacements des non-voyants. Le faisceau infra-rouge, inoffensif bien entendu, est envoyé à l’horizontal devant la personne et à 45° vers le haut, à une hauteur d’environ 70 cm. La distance aux obstacles est traduite par une vibration plus ou moins forte sur la poignée de la canne blanche.

Comme l’explique Roger Leroux, directeur technique de IN3G : ‘Il est déjà très difficile, pour un aveugle, de se déplacer dans un cadre familier. Mais cela devient extrêmement compliqué, voire impossible sans accompagnement, dans un nouvel environnement. ‘Télétact’ va changer la vie des non-voyants, ils pourront se déplacer seuls et où ils le souhaiteront’.

La toute première étude du projet ‘Télétact’ a fait appel, pour les petites séries, à la technologie de tôlerie plastique, le prototype du boitier étant réalisé et usiné dans les services d’atelier mécanique de fraisage manuel ou numérique de IN3G. Mais l’évolution complexe de l’ergonomie du boitier Télétact a contraint IN3G à changer de technologie. Les prototypes des différentes pièces ont été réalisés en interne sur des imprimantes 3D. Ensuite, il a fallu valider l’utilisation mécanique des pièces (ex : l’ouverture du capot du boitier contenant les piles), vérifier qu’elles s’emboitent parfaitement et préparer la phase d’injection en utilisant les services de Proto Labs.

Roger Leroux explique : ‘Nous avons connu Proto Labs en faisant des recherches sur internet. Nous avons eu une première expérience avec cette entreprise sur le projet ‘AME II’ en 2011, ce qui nous a permis de constater le potentiel de la technologie d’injection plastique et de nous familiariser avec cette technique. Proto Labs est une société fructueuse et formatrice qui nous a donné envie de réitérer l’expérience pour le projet ‘Télétact’, en nous appuyant sur leurs services et les compétences de leurs ingénieurs conseil.’
Il ajoute : ‘Le système en ligne interactif très rapide Protoquote, développé par Proto Labs, qui indique les corrections à apporter sur les pièces (dépouilles, parois minces ou épaisses, tiroirs, etc…) ainsi que le support technique performant des ingénieurs conseil nous ont convaincus. Grâce au système de devis en ligne Protoquote, nous avons optimisé les prix en modifiant certains paramètres du moule.’

Après deux phases de prototypes, IN3G a demandé à Proto Labs de lancer la fabrication de douze moules pour réaliser cent dispositifs de test ‘Télétact’. Une fois la mise au point du produit effectué, IN3G prévoit la fabrication d’une série de 500 pièces.

Roger Leroux a particulièrement apprécié les suggestions, lors d’échanges réguliers, de l’ingénieur conseil de Proto Labs qui a participé activement à la conception et à l’évolution des pièces. Il n’était pas toujours évident, pour des non spécialistes de l’injection plastique, d’interpréter les recommandations du logiciel interactif concernant notamment les dépouilles minimales requises, les tiroirs à envisager, la rectification des épaisseurs, etc. Ces échanges avec Proto Labs ont eu pour conséquence positive la réduction du coût du moule, sans en modifier le fonctionnement, par diminution du nombre de tiroirs, par rassemblement des moules en famille, par le choix de l’aspect de finition et par la matière adaptée à l’utilisation du produit.

Le boitier principal et le boitier accus sont fabriqués par Proto Labs. Les coques du boitier principal sont en polycarbonate noir afin de protéger le système infra-rouge de la lumière extérieure. Le boitier accus contient les piles, cartes électroniques et le dispositif de vibration.

Roger Leroux précise : ‘Pour le choix du polycarbonate, nous avons beaucoup appris et avancé avec le cube d’échantillons de matière de Proto Labs. Nous avons pu examiner les différents aspects d’extrusion, d’épaisseurs de parois, d’états de surface et ainsi appréhender concrètement les écueils à éviter. Il ajoute : ‘Les moules fabriqués par Proto Labs ont été bons du premier coup, pour les douze pièces constitutives du projet ‘Télétact’. Avec Proto Labs, on peut dire que le processus de développement de ‘Télétact’ aura été largement bénéfique en termes de coût et de temps.’

Rappelons que la société IN3G a été la première à remporter le prix Cool Idea! en Europe. Et Roger Leroux de conclure : ‘Avec l’obtention de ce prix, le lancement du produit a été grandement facilité sur le plan financier. Il nous a permis d’envisager l’injection pour toutes les parties du dispositif. ‘

Le programme de récompense Cool Idea!, créé par Proto Labs, offre aux concepteurs l’opportunité de concrétiser des idées de produits innovants. Proto Labs récompense les lauréats dans le cadre d’une enveloppe globale annuelle de 250 000 $ en services de prototypage et de production de petites séries.

Téléchargements

Cliquez sur Image HD puis clic droit “Enregistrer sous”. Pour l’image en BD, clic droit sur l’image du haut.

Document Word