Journées Techniques COdeM des 18-19 juin 2015 : s’équiper d’une nouvelle machine équivaut à recruter un nouveau collaborateur


L’immense adaptabilité des machines OKUMA pour répondre aux besoins spécifiques des constructeurs et sous-traitants. En parallèle de sa participation au Salon Aéronautique du Bourget sur le stand Okuma, dans le cadre de ses « Journées Techniques » annuelles, COdeM accueillait clients et partenaires dans son show-room room basé en région parisienne (Villeneuve la Garenne 92) les 18 et 19 juin 2015.

En dépit des intenses difficultés de circulation liées au salon du Bourget, les clients ont répondu ‘présent’ pour assister aux différentes présentations et démonstrations ‘live’ sur machines.

Réactivité, méthode, convivialité, fiabilité, polyvalence, flexibilité : n’est-ce pas un rêve pour tout chef d’entreprise de recruter un collaborateur ayant toutes ces qualités ? Animées par Bernard Besse, Directeur Commercial de COdeM, les Journées Techniques se sont déroulées tel le recrutement d’un nouveau collaborateur. « Les machines Okuma, explique Bernard Besse, répondent à toutes ces caractéristiques, leur adaptabilité en font un membre à part entière de l’équipe. Ces qualités se retrouvent à tout moment, que ce soit ponctuellement lorsqu’on en a besoin, au jour le jour, ou sur le long terme. »

Réactivité et méthode pour un bénéfice immédiat

Bernard Besse a débuté sa présentation avec les fonctionnalités Okuma qui apportent un bénéfice immédiat à l’utilisateur. Pour illustrer la réactivité, le système ‘anti-collision’ a la particularité de fonctionner selon tous les modes de la machine (Automatique, IMD, manuel). Cette fonction permet de sécuriser et de gagner du temps lors des opérations de mise au point et lors de l’usinage des premières pièces d’une série. Concernant la méthode, la fonction ’auto-calibration’, développée par Okuma en 2012 afin d’améliorer la précision sur les Centres d’Usinage 5 axes, permet de corriger tous les défauts géométriques de la machine, de supprimer les erreurs de lecture ou de saisie et de gagner beaucoup de temps en réglage (3 à 9 mn au lieu de 4h).

La convivialité et la fiabilité au quotidien

Les participants ont ensuite découvert ce qu’une machine OKUMA peut apporter au quotidien. Tout d’abord, la convivialité avec la nouvelle CN Okuma OSP SUITE qui s’adapte aux différents opérateurs avec ses outils de personnalisation –applications et utilitaires. Ensuite la fiabilité avec le TFC ‘Thermo Friendly Concept’ qui permet à la machine, tout au long de la journée, de conserver sa précision.

Sur le long terme, la polyvalence pour répondre à tous les besoins

OKUMA développe des options spécifiques afin d’adapter les machines aux besoins des clients. Afin d’imager cette polyvalence des machines Okuma, Bernard Besse débute avec l’exemple du MULTUS U4000, dédié aux pièces de mécanique générale, qui devient une véritable machine 5 axes avec les options ‘Axe B continu’, ‘codeur de broche’ et kit logiciel 5 axes. Idéale pour l’usinage de pièces volumineuses comprenant une opération de tournage –ex. vannes-, Bernard Besse poursuit son argumentation avec l’option ‘Turn-cut’ qui permet d’effectuer du tournage sur Centre d’usinage sans utiliser de tête d’Andrea -outil coûteux et volumineux- mais avec des outils de tournage standard. Cette option est également disponible pour permettre des opérations de tournage sur centres d’usinage 5 axes. Les participants ont assisté à une démonstration d’usinage de pièces de tournage sur Centre Horizontal MA600H, machine à priori dédiée à la production en série de pièces de mécanique.

L’ouverture aux process externes au service de la flexibilité

Enfin, les participants aux Journées Techniques découvrent la flexibilité des machines Okuma grâce à l’architecture ouverte de la CN Okuma OSP SUITE qui permet de développer des applications spécifiques –API Windows- afin de répondre à tous les besoins des clients. Il est possible de créer toutes sortes d’applications qui utilisent les API Windows pour lire et écrire des données CN. Il est possible d’intégrer tout type de process sur la machine. Pour exemple, Bernard Besse mentionne la licence ‘InvoMilling’ de Sandvik, acquise par Okuma afin d’intégrer les macros de programmation dans la Commande Numérique. Ce process, développé pour les entreprises qui font de la transmission, est dédié à l’usinage des cannelures. Pour illustrer cette ouverture et pour clore les Journées Techniques COdeM sur une note ‘fun’ et moins technique, un des participants est pris en photo par Bernard Besse qui lance aussitôt la gravure sur MB-56V.

Téléchargements

Cliquez sur Image HD puis clic droit “Enregistrer sous”. Pour l’image en BD, clic droit sur l’image du haut.

Document Word