ESPI, acteur de l’usinage du futur au salon SIAMS.


Gagner en productivité et en flexibilité : Démonstrations sur une cellule d’usinage automatisée et connectée

 

 

Mornant (69), le 23 mars 2018. ESPI sera présente au Salon SIAMS 2018 qui se tiendra à Moutier (Suisse) du 17 au 20 avril 2018. Bien implantée sur le territoire suisse, l’entreprise co-exposera avec le distributeur de machines-outils de renom Walter Meier (hall 1 – stand A21). Lors de cet événement, ESPI présentera sa solution de pilotage des machines-outils DPC –Dynamic Process Control- intégrée dans une cellule d’usinage connectée.

La solution DPC développée et présentée par ESPI associe la machine Scanflash au logiciel Tool’sDriver. Avec DPC, la production de pièces est toujours centrée sur les cibles. Le système permet de contrôler les éventuelles dérives d’usinage (Scanflash), de calculer les corrections d’outils et de régler les machines-outils (Tool’sDriver). Il transmet directement à la commande numérique les correctifs à apporter, une fois validés par le régleur.

Lors du salon SIAMS, ESPI met en lumière sa solution par le biais d’une cellule d’usinage autonome et connectée. Cette cellule d’usinage autonome est le fruit d’une collaboration de trois partenaires : le revendeur de machines-outils suisse Walter Meier, ESPI et l’intégrateur FAO Productec.

Les visiteurs pourront assister à des démonstrations d’usinage d’une carrure de montre afin de constater les avantages du système, en termes de gains de productivité, de gains de temps par rapport au changement de séries et de flexibilité.

Côté matériel, la cellule est équipée d’une machine-outil Fanuc Robodrill, d’un robot Fanuc pour le chargement/déchargement des pièces et d’une machine ESPI Scanflash. La machine Scanflash interviendra comme banc de réglage de la machine-outil en fournissant les mesures et les écarts relevés par rapport aux tolérances spécifiées en seulement quelques secondes. Lorsque des écarts sont constatés sur certaines cotes, le régleur peut intégrer les correctifs nécessaires à la machine-outil. Le système permet d’augmenter la capacité de production, de réduire les rebuts et donc d’améliorer les marges, et ce grâce à la réduction du temps de cycle contrôle/réglage.

Côté logiciel la FAO GibbsCAM programmera l’usinage de la carrure présentée ainsi que les séquences de contrôle sur Scanflash. Le logiciel Tool’sDriver pilotera la machine-outil en récupérant les mesures de Scanflash, en calculant les corrections idéales puis en envoyant ces corrections dans la CN de la Robodrill, l’objectif étant de faire travailler la machine-outil de manière autonome et centrée sur la cible.

Téléchargements

Cliquez sur Image HD puis clic droit “Enregistrer sous”. Pour l’image en BD, clic droit sur l’image du haut.

Document Word